Les communications par satellite sont possibles par différents systèmes. Seuls les systèmes conformes GMDSS peuvent garantir la fiabilié à 100%, ce qui est particulièrement important pour les communications SAR. Il existe des systèmes moins chers, mais il faut savoir qu’on ne peut pas toujours avoir confiance en ces derniers.

Inmarsat

L’Organisation International Maritime Satellite (Inmarsat) est indispensable pour le GMDSS de par sa provision de moyens basés sur l’espace pour relayer des messages de sécurité et de détresse via quatre satellites géostationnaires se trouvants au-dessus de l’équateur. Inmarsat est une compagnie privée. Les empreintes de ces satellites sont appelées Régions d’Océan :
  • Atlantic Ocean Region East (AOR-E)
  • Pacific Ocean Region (POR)
  • Indian Ocean Region (IOR)
  • Atlantic Ocean Region West (AOR-W)
inmarsat


La couverture satellite n’est pas facile pour les navires dans les régions polaires. Ligne-de-vue, nécessaire pour le fonctionnement du système, est possible en dessous d’environ 70 degrés nord et sud. Les saellite doivent se trouver au moins cinq degrés au-dessus de l’horizon.

Trois systèmes sont configurés pour fournir la plupart des fonctions GMDSS: Inmarsat-B, et Inmarsat-C et Inmarsat-Fleet (F 77).

Le système Inmarsat est principalement utile pour la Zone maritime 3. Les alertes de détresse de stations de navires Inmarsat ont la priorité absolue, dirigées automatiquement via le système Inmarsat vers les Centres de coordination de Sauvetage (RCCs).

Ainsi le système Inmarsat permet les alertes de détresse des navires en mer sur de longues distances. Il permet aussi les alertes de détresse de côte-vers-navire (via EGC [enhanced group call], partie du complexe Inmarsat-C, ou par des appels groupés de base via telex vers la flotille Inmarsat ou les terminaux Inmarsat-B )

Une troisième fonction du système satellite est de aciliter les communications pendant les opérations SAR (recherche et sauvetage).

Une quatrième fonction du système satellite est de diffuser les Informations de Sécurité en Mer (MSI). Ce processus fonctionne dans les deux sens, puisque la sattion côtière peut alerter les navires et les navires en mer les stations côtières (pour les dangers de navigation ou météorologiques).

Enfin, différents instruments du système satellite peuvent être utilisés pour des communications radio générales, permettant aux navires une communication complète avec la côte—par téléphone, FAX, telex, e-mail, etc.—évitant ainsi des situations de crise éventuelles grâce à l’avis d’experts ou aux informations essentielles transmises par les stations côtières.

Des systèmes différents sont utilisés dans différents buts. Le système Inmarsat-C peut seulement être utilisé pour des messages écrits courts, comme telex, e-mail, etc. D’autre part le coût est relativement bas. Cette ressource convient à tous les navires.
Le système Inmarsat-B est plus expansif et plus cher, permettant tous types de communication, même la transmission orale et extensive de données. Ces capacités nécessitent évidemment de plus grandes ressources - L’antenne, par exemple, est assez grande et lourde – et le système ne convient donc pas aux petits navires.
Le système Fleet Inmarsat possède plusieurs propres avantages. La capacité dépend du format des 3 antennes possibles (33[cm], 55, et 77). Toutes les trois permettent la communication orale, mais le nombre de données transmises (via e-mail) dépend de la taille de l’antenne. Fleet (flotille) 33, naturellement, marche très bien pour les petits navires. Un faisceau en spot, dans le langage des télécommunications, est un signal de satellite qui est particulièrement concentré en force (i.e. envoyé par une antenne de haut gain ) de façon qu’il couvre seulement une région géographique de la terre limitée. En ce qui concerne l’aspect du GMDSS , il y aura une couverture par faisceau en spot réduite pour la Flotille 55 et 33.

Les Inmarsat-M et Inmarsat-miniM fournissent un moyen plus léger et donc plus mobile pour utiliser une Ship Earth Station (SES). Ces systèmes ne sont pas utilisables pour le GMDSS parce qu’ils ne couvrent pas la terre entière. Ils ont l’avantage d’être petits - important surtout en ce qui concerne l’antenne – et peuvent être employés pour les communications orales et aussi pour des textes courts. Bien que l’ Inmarsat-M possède un téléphone international dans les deux sens , FAX, et les communications pour données d’ordinateur, il n’est pas possible d’imprimer les messages directement. Pour cela, malgré sa ressemblance et utilité, surtout pour les navires plus petits, il ne répond pas aux exigences GMDSS, surtout pour la réception d’alertes de détresse, et ne fait pas partie du système GMDSS.

Le segment terre d’Inmarsat

LES/CES
Les Stations Land Earth (LES), aussi appelées Coast Earth Stations (CES), sont des stations en possession de et exploitées par des fournisseurs de services de télécommunications dans différents pays du monde. Dans chaque région des Océans il y a des LES.

Le LES réalise l’échange d’une communication internationale, rendant possible la communication de: navire à côte, côte à navire et navire à navire. Les connections faites à partir d’un navire, via un LES, peuvent aller n’importe où dans le monde.

En plus de cette possibilité d’une communication normale, chaque LES a une connection directe avec un centre de coordination de sauvetage en mer (MRCC) pour les communications urgentes. En général les LES peuvent faire une connection vers un centre médical, lorsqu’un ‘ avis médical ‘ est nécessaire.

La liste des MRCC associés avec les Inmarsat LES se trouve en appendice.


SCC, NOC et NCS
Dans chaque région de l’océan il y a un LES qui a un rôle spécial, c’est la station appelée Network Coordination Station (NCS). C’est la tâche du NCS d’attribuer un canal de travail libre (inoccupé) pour les navires LES. Le NCS garde le contrôle de tous les canaux de travail sur un satellite particulier. Aucun LES ne peut garder un canal lorsqu’il n’y a pas de connection à faire. Ainsi le service satellite fonctionne efficacement.

Deux autres stations LES ont un rôle spécial: Le Network Operations Centre (NOC) surveille le fonctionnement du procès complet du réseau de communication. Le Satellite Control Centre (SCC) est responsable du fonctionnement et positionnement des satellites dans les quatre régions Inmarsat.

Les SCC, NOC et NCS sont tous connectés entre eux pour assurer un procès de communication du réseau sans problèmes et fiable dans le système Inmarsat. Le Satellite Control Centre (SCC) et le Network Operations Centre (NOC) se trouvent dans le quartier général d’ INMARSAT à Londres.


SES et MES
L’unité de communication à bord est appelée Ship Earth Station (SES). Dans le système Inmarsat system les utilisateurs de mobiles à terre ou les avions peuvent se servir du système. Dans ce cas ils sont applelés Mobile Earth Stations (MES). Lorsqu’une connection est faite à partir d’un SES/MES, via un satellite particulier, la demande d’appel contient l’identité LES via lequel l’opérateur du navire veut être connecté. Le NCS indique un canal de travail et y dirige le SES/MES pour ‘se rencontrer' sur ce canal.
Last modified: Saturday, 25 April 2020, 7:50 PM