L’ objectif principal de ce cours est d’améliorer votre sécutité en mer lorsque vous naviguez en tant que professionnel ou amateur sur des bateaux de plaisance comme les vedettes, yachts ou voiliers. Ce cours pourrait sauver votre vie lors d’une situation de détresse ou d’urgence en mer.

Vous naviguez sur un bateau et vous vous trouvez dans une situation de détresse ou d’urgence : par exemple votre bateau est en train de chavirer ou couler. Qu’allez-vous faire ? Je parie que certains vont essayer de demander de l’aide en appelant avec leur portable. Mais un portable n’est pas la bonne solution pour appeler au secours en mer. Il n’est pas toujours facile d’avoir un signal en mer, ou d’avoir assez de jus de batterie lorsque vous êtes en danger ou dans une situation d’urgence. Et de toutes façons, les sauveteurs ne peuvent pas déterminer votre position via un mobile. Ceci sont les risques et dangers si vous comptez seulement sur votre mobile.

Ce n’est que lorsque vous serez dans une situation d’urgence que vous regretterez ne pas avoir suivi un cours pour avoir la connaissance de base des types différents d’équipement à bord du bateau pour vous permettre de communiquer avec les autres lorsque vous avez besoin d’aide en mer. En suivant ce cours, vous aurez au moins la connaissance de base de cet équipement.

Le GMDSS (Global Maritime Distress and Safety System) assurera les alertes lors d’une situation de détresse ou d’urgence en mer. Une opération de recherche et de sauvetage impliquera des centres à terre et des navires dans les parages, et nécessitera de l’assistance. Il y a beaucoup de types d’équipement employés pour les communications et ils seront décrits dans ce cours .

L’équipement, ses normes et son emploi sont les éléments intégraux du système GMDSS, qui lui-même est une partie importante de l’ IMO (International Maritime Organisation) de la convention SOLAS (Safety Of Life At Sea). Cette convention SOLAS est un élément clé des communications maritimes. L’objectif principal du GMDSS est de maximaliser la sécurité en mer et ainsi réduire la perte de vies humaines et l’avarie de matériel.
Les règlements pour les communications maritimes ont été introduits juste après le désastre connu de tous du RMS Titanic. Le RMS Titanic a coulé pendant son premier voyage après une collision avec un iceberg. Seulement un peu plus de 700 personnes ont été sauvées, principalement grâce aux efforts des deux officiers radio du Titanic, qui ont réussi à faire venir de l’aide des navires se trouvant dans les environs. Cependant, quelques 1500 personnes ont trouvé la mort parce que le navire qui se trouvait le plus près du désastre (le paquebot californien Leyland) ne pouvait pas être appelé au secours, puisque son officier radio venait de terminer l’écoute radio après 12 heures de service.

Les normes d’équipement pour tous les navires SOLAS en mer dépendent de la zone maritime GMDSS dans laquelle ils sont. Vous naviguerez probablement le plus souvent dans la zone maritime GMDSS A1 à la portée de la VHF (Très Haute Fréquence) DSC (Digital Selective Calling) d’une station CRS (Coast Radio Station), donc jusqu’à 30 MN de la côte et vous aurez très probablement une VHF radio marine à bord et peut-être même un SART, EPIRB et récepteur NAVTEX. Sur les navires non SOLAS il n’est pas obligatoire légalement d’avoir cet équipement à bord, mais lorsque votre vie est en danger, il vaut mieux l’avoir à bord.
Tout comme chaque chauffeur doit avoir un permis de conduire, les opérateurs de radio marine doivent avoir une licence. Celui qui se trouve dans la zone maritime A1 et se sert d’une VHF doit être qualifié selon un standard minimum. Ce standard est le GMDSS SRC (Short Range Certificate).

Ce cours vous aide dans votre préparation à l’examen SRC (Short Range Certificate). Il faut vous inscrire chez les autorités appropriées de votre pays.

M.sc. Tomaž Gregorič

EGMDSS project manager

directeur

Spinaker d.o.o.

Last modified: Saturday, 25 April 2020, 7:50 PM